Le crowdlending à la conquête de l’Asie du Sud Est

0
2390

L’apparition du crowdlending dans les pays occidentaux est concomitante à la remise en question de la position dominante des institutions bancaires traditionnelles. L’innovation financière s’est rapidement propagé dans les pays développés autour du monde, notamment en Asie du Sud-Est où elle connaît actuellement une croissance très intéressante.

Une volonté d’innovation partagée mondialement

Une expression dit que l’innovation naît de la nécessité. Dans le domaine de la finance, le crowdlending en est un très bel exemple. Né au Royaume-Uni, avec la plateforme Zopa, le prêt entre particuliers a été inventé pour pallier au manque de financements expérimenté par les individus et entreprises laissées pour compte par le système bancaire. L’innovation est arrivée au moment où le système bancaire occidentalisé, très institutionnalisé, a atteint son point de maturité et sa limite de développement. Désintermédier le crédit est alors apparu comme une solution de flexibilité, très attendue par les consommateurs.

Le secteur bancaire en Asie-du Sud-Est est encore loin de la maturité occidentale. Nombreux asiatiques ne disposent même pas de comptes bancaires, pourtant, dans des pays comme l’Inde, la Malaisie, Singapour ou Indonésie, les rapides changement économiques et sociétaux transforment les modes de vie et de consommation de manière significative. Ces pays confrontés à la mondialisation, le sont tout autant à l’innovation financière, de manière souvent plus rapide et naturelle que les marchés dits « développés ». Ainsi, on estime que l’Inde pourrait émerger comme un des plus grands marchés du crédit participatif dans le monde. En effet, 50% du crédit dans ce pays opère déjà dans les cercles familiaux, amicaux ou au sein des communautés proches.

Le rattrapage express

Une classe moyenne en plein essor et une ouverture internationale sans cesse croissante, laisse supposer que ces pays puissent sauter une étape de développement financier et profiter directement du meilleur de la FinTech. Alors que le secteur du financement participatif est bien établi aux États-Unis et en Europe, il est tout juste à ses débuts en Asie du Sud-Est, et il connaît un démarrage exceptionnel. Le site indien Faircent.com, a annoncé qu’il pourrait faciliter 4 à 5 milliards de prêts dans les cinq prochaines années, pour combler l’écart entre l’offre et la demande de crédits dans le pays. La plateforme de prêt entre particuliers singapourienne Fundingsocieties.com, a reçu plus de 3 millions de dollars (US) de demandes de prêts, pendant le mois qui a suivi son lancement. Les petites et moyennes entreprises de l’Indonésie sont également en demande de financement. On estime le besoin en crédit à environ 27,5 milliards de dollars américains. Dans de nombreux pays les petites et moyennes sociétés sont constamment à la recherche d’investissements innovants pour soutenir leur croissance. Là où les modèles collaboratifs existent déjà, les solutions des FinTech sont accueillies comme une véritable aubaine. Dans ces pays, les acteurs de la vie économique comprennent très rapidement la force de transformation positive des innovations financières.

SHARE
Previous articleLes vrais acteurs de la croissance économique
Next articleTPE – PME : 5 astuces pour faciliter le développement de son entreprise
Ella écrit depuis qu'elle est enfant. Elle est passionnée par les voyages, la médecine chinoise, la nutrition, l'équitation et la cinématographie. Elle s'engage pour plusieurs causes qui font avancer la planète. Elle a fait des recherches et écrit pour des sociétés en finance alternative, rédigé pour des sites web archéologiques, écrit des récits de voyage pour des sites de tourisme et travaille régulièrement avec l'industrie automobile et les fast foods.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY