Comment investir autrement ?

Saviez-vous qu’aujourd’hui vous pouviez investir d’une toute autre manière grâce à la finance participative ? Découvrez les différents types d’investissement sans les banques et choisissez celui qui vous correspond le mieux !

Le don et le micro-crédit ou la philanthropie 2.0

Le don en ligne a été le premier type de crowdfunding à émerger sur Internet, notamment grâce à des sites comme JustGiving, où les individus soutiennent des projets qui leur tiennent à cœur, sans aucune rétribution autre que la satisfaction personnelle. Le micro-crédit, appelé également prêt solidaire, soutient des individus et des communautés défavorisées grâce aux petites sommes d’argent investies majoritairement dans des projets entrepreneuriaux. On peut citer Kiva, où on peut investir à partir de 25 dollars par projets dans le monde entier. Ou encore Zidisha, qui soutient des projets d’entreprise dans les pays de tiers-monde. Cette dernière a déjà levé plus de 4,7 millions de dollars pour soutenir plus de 21 milles projets.

Le crowdfunding – financer sans contrepartie financière

Les sites comme Kickstarter, Indiegogo ou Ulule, donnent à chacun la possibilité de lancer une campagne pour lever des fonds et réaliser un projet. Tout le monde peut également devenir investisseur. En contrepartie de l’agent investi dans une campagne, on ne reçoit pas d’intérêts, mais un accès privilégié au service ou produit que le projet vise à développer. Sur Indiegogo, une très large gamme de projets personnels et professionnels trouvent leur financement : environnementaux, médicaux ou encore artistiques.  A date la plateforme a soutenu plus de 600 milles projets, grâce à l’investissement de quelques 9 millions d’investisseurs à la hauteur de 800 milles dollars. Sur Kickstarter, ce sont surtout des créateurs qui trouvent leur soutien, notamment des artistes, producteurs de films, designers et musiciens. 100 milles projets ont ainsi déjà été fondés à hauteur de 2,2 milliards de dollars. La 1re plateforme européenne de crowdfunding, Ulule, a soutenu plus de 11 milles projets (45 millions d’euros) depuis sa création.

Le crowdlending, investir et faire fructifier son épargne

Le crowdlending appelé également le prêt entre particuliers, permet aux investisseurs individuels de financer en ligne des projets personnels ou professionnels grâce aux plateformes participatives. Cette manière alternative d’investir permet de soutenir des projets qui ne trouvent pas de soutien auprès des institutions traditionnelles, tout en faisant fructifier son épargne. Les premières plateformes de crowdlending ont été créées aux Etats-Unis : Prosper, LendingClub and Zopa au début des années 2010, des plateformes européennes (Bondora, auxmoney, Prêt d’Union) et asiatiques (Lufax, WeLend, SocietyOne) ont rapidement suivi. Le marché, soutenu par un intérêt croissant du grand public, s’est énormément développé et a atteint 64 milliards de valorisation en moins de 10 ans (fin 2015).

Financement avec prise de participation, soutenir les PME

Cette manière de financer les entreprises, permet aux investisseurs d’obtenir des parts de sociétés qu’ils soutiennent. Ils deviennent ainsi acteurs de la vie des sociétés accompagnées et récupèrent, en cas de succès commercial du projet, des contreparties financières. A l’internationale on peut citer des plateformes telles que Companisto ou encore Crowdfunder et Seedrs, et en France Wiseed et Anaxago.

CompareLend.com est un comparateur de plateformes de prêts entre particuliers. Il permet à ses utilisateurs de trouver les meilleurs opportunités d’investissement à ses utilisateurs, sur les plateformes partenaires aux Etats-Unis, au Royaume Uni et en France.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY