2015, une belle année pour le crowdlending

and
0
429

En 2015, le crowdlending a connu une année de croissance remarquable, attirant de plus en plus de prêteurs et d’investisseurs individuels.

Fin 2014, le marché du prêt entre particuliers était valorisé à 9 milliards de dollars. En décembre de cette année, la valorisation a atteint les anticipés 64 milliards, et les experts prévoient que cette valeur augmentera plus de 15 fois, pour atteindre 1000 milliards de dollars, en 2025. Il va sans dire que la popularité de ce marché alternatif du prêt et sa croissance exponentielle implique une intervention accrue des pouvoirs publics quasiment dans tous les pays.  Les différents gouvernements ont alors entamé des démarches pour que ce marché devienne plus encadré, sans pour autant restreindre sa vitalité.

Au Royaume Uni, le crowdlending enregistre une croissance stable de 250% annuels depuis 2 ans et son développement ne semble ralentir. A partir de 2016, les personnes privées pourront placer jusqu’à 15 240 livres par an en crowdlending grâce à l’ISA (Individual Savings Accounts), un système de produits d’épargne peu ou pas taxé souvent utilisé pour financer les retraites. Le gouvernement britannique ne fait pas qu’encourager l’investissement de l’épargne, mais vise également à améliorer la sécurité des prêts avec une meilleure gestion de risques, une plus grande transparence et une gouvernance plus efficace. Ce dont bénéficient tout particulièrement les petites et moyennes entreprises (PME), avec 16 plateformes leur dédiées, uniquement au Royaume Uni. Finalement, les rumeurs de rapprochement du système bancaire « classique » et du crowdlending vont bon train de ce côté de l’Atlantique après que JP Morgan Chase a annoncé son partenariat avec OnDeck aux Etats-Unis.

Le deal historique signé par JP Morgan Chase et OnDeck, prouve que non seulement le système financier traditionnel commence à considérer sérieusement ce nouveau secteur, mais qu’il croit aussi en son potentiel de développement futur. Rappelons que JP Morgan Chase est la plus grande banque américaine, avec 2,6 milliards de dollars d’actifs et un revenu de 100 millions de dollars annuels. OnDeck de son côté a déjà prêté 3 milliards de dollars à plus de 45 000 sociétés. Ainsi, passer par la plateforme OnDeck permet à la banque d’accéder à des milliers de demandes de prêts et profiter de l’innovation de la plateforme pour les financer. La plateforme perçoit une commission pour chaque transaction et profite de la force de frappe de JP Morgan Chase auprès de nouveaux utilisateurs du service. Ce partenariat a révélé un début de changement dans les mentalités, et même si la confiance des banques en la finance participative est très loin d’être acquise, la tendance n’ira qu’en s’approfondissant.

Le marché américain a également enregistré une croissance intéressante, avec SoFi atteignant les 6 milliards de dollars de prêts accordés et Avant dépassant les 2 milliards, avec un prêt moyen à 8 000 dollars.

La plateforme Funding Circle a atteint le milliard de livres de financements de PME et s’est fait racheter par Rocket Internet avec l’appui de Zencap en octobre dernier. Devenant ainsi la plus grande plateforme internationale de crowdlending opérant aux Etats-Unis, Royaume Uni, Allemagne, Espagne et aux Pays Bas.

La France, 4e plus gros marché européen après le Royaume Uni, l’Allemagne et la Suède, représente aujourd’hui 21% du marché (en dehors du marché britannique). Une des plus grandes croissances européennes, passant de 2 plateformes en 2008 à plus de 70 en 2015. Notamment grâce aux réglementations nationales, allant souvent dans le sens des prêteurs. Ainsi une mesure intéressante est à souligner : à partir du 1er janvier 2016, les investisseurs pourront imputer une éventuelle perte en capital subie en cas de non remboursement d’un prêt, dans le calcul de l’impôt sur le revenu. Un coup de pouce pour le secteur.

L’Asie, reste un acteur majeur du secteur avec la Chine en leader. Un marché très peu régulé jusqu’à présent, une véritable aubaine pour plus de 3 500 plateformes opérant plus ou moins légalement. Jugeant que près de 30% de plateformes ayant des problèmes de solvabilité ou de légalité, les autorités chinoises ont promis de « nettoyer » le marché de ses acteurs les plus « problématiques ». Une ébauche de régulation allant dans ce sens a été présentée courant décembre 2015. Alors que le marché chinois est valorisé à plus de 15 milliards de dollars en 2015, quelques acteurs principaux se partagent les plus grosses parts du marché : Touna, Tuandai – chacune 2 millions d’utilisateurs, Jimubox, Renrendai ou encore Lufax, avec plus de 16 millions d’utilisateurs (dont 2 millions d’investisseurs actifs).

Le marché du crowdlending en 2015, se compose d’environ 380 plateformes dans plus de 20 pays offrant aux particuliers et professionnels un accès plus facile aux sources de financements. Mais trop de choix, rend ce marché peu accessible pour de nombreux utilisateurs.  CompareLend.com le 1er comparateur international de plateformes de prêts entre particuliers permet à tous les acteurs du marché d’obtenir le meilleur des offres disponibles en temps réel.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY